01/04/2017

EVA GONZALES

GON.jpg

 

 

 

Le réveil (1876)
Huile sur toile (81 x 100)

 

 

Eva Gonzalès (1849-1883) fut modèle et élève d'Edouard Manet. Ironie du sort, elle mourut six jours après le décès de son Maître, dès suites d'un accouchement. Elle n'avait que 34 ans.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Gonzalès | Tags : art, gonzalès, 1876 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

26/07/2016

JAMES ENSOR

 

ENS

 

 

 

La cabine de bain (1876)
Huile sur carton (18 x 23)

 

 

Emblématique petit tableau au format boîte à couleurs que James Ensor réalisa à l'âge de 16 ans.

 

 

 

 

Publié dans Ensor | Tags : art, 1876, ensor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

26/12/2009

GUSTAVE CAILLEBOTTE

caillebotte,art,1876

 
 
 
 
 
 

Le Pont de l'Europe (1876)
Huile sur toile (125 x 181)

 

Gustave Caillebotte avait réalisé plusieurs études en petit format avant d'exécuter ce tableau. En voici une :

 

caillebotte,art,1876

 

 

 

Huile sur toile (33 x 45)

 

 

 

  

 

 

Publié dans Caillebotte | Tags : caillebotte, art, 1876 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

08/11/2009

CAMILLE PISSARRO

 

PISA
 
 
 
 

Après la pluie, quai à Pontoise (1876)
Huile sur toile (46 x 55)

 

 

 

Publié dans Pissarro | Tags : 1876, art, pissarro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

27/12/2005

GUSTAVE CAILLEBOTTE


 
 
 
 

 
     "La pêche" (1876)
     Huile sur toile
 
 
 
 

 

 
 
 Ce n'est ni Monet ni Manet. Un peu l'hybride des deux, selon moi ...



Publié dans Caillebotte | Tags : art, 1876, caillebotte | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14/07/2005

EDGAR DEGAS


 
 
L'Absinthe (1876).
Ce tableau présente une particularité qui est en fait un oubli du peintre... Cherchez l'erreur...
 

Il manque les pieds de table. L'artiste s'en serait aperçu au moment d'accrocher la toile lors de sa première exposition.
 
 

 
 
J'adore Degas, autant ses peintures que ses sculptures dont le sujet phare était les danseuses de l'Opéra. J'y reviendrai souvent, mais par petites doses, pour mieux distiller son oeuvre et la déguster.

A propos de danseuse, l'expression triviale "entretenir une danseuse" vient précisément de cette époque. Il était de bon ton pour un bourgeois de la fin du 19ème sciècle, d'entretenir une danseuse, c'est à dire lui payer un salaire. C'était en quelque sorte le "sponsoring" (quel affreux mot) de l'époque. Les généreux mécènes obtenaient le privilège de pouvoir assister aux spectacles en bordure de scène et de fréquenter les salles de répétitions.

C'est précisément en fréquentant avec beaucoup d'assiduité la coulisse et les salles de danse qu'Edgar Degas se passionna tant pour les danseuses au point de les peindre et les sculpter à qui mieux mieux.



Publié dans Degas | Tags : art, 1876, degas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |