12/11/2008

OTTO DIX

 

 

DIX

 



Assaut sous les gaz (1924)
Aquatinte (35 x 47)



 

Ultime référence à la Grande Guerre, mais du côté allemand, cette fois, et combien saisissante. 

Otto Dix qui y a participé en subissait encore le traumatisme quelques années plus tard. Sa vision est assez cauchemardesque. Vus de face, de près, jetant leurs grenades entre les barbelés et les racines, les soldats masqués n'ont plus rien d'humain, tout comme le lieu n'a plus rien de réel, no man's land de la tranchée. Il est remarquable que Dix choisisse de montrer des soldats allemands - et non des ennemis. En 1924, une telle gravure, qui appartient au portefeuille de 50 planches intitulé La Guerre, a de quoi choquer l'opinion publique allemande, dans la mesure où Dix ne fait preuve d'aucun respect pour les combattants, ses anciens camarades. A l'exaltation de l'héroïsme, il oppose la dénonciation de la sauvagerie destructrice.

(commentaire inspiré de celui de "La couleur des larmes")




 

 

Publié dans Dix | Tags : art, 1924, dix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.